Conduire ou téléphoner, il faut choisir - prev307

Déconcentration, surcharge mentale, rétrécissement du champ de vision, augmentation du temps de réaction, même avec un kit "mains-libres", le coup de fil au volant n'est pas anodin.

Le téléphone portable fait partie de la vie quotidienne. 40% des utilisateurs de mobiles déclarent qu’il leur arrive de téléphoner en conduisant. Ce sont principalement les moins de 35 ans et les cadres supérieurs.

La conduite dans le cadre du travail est trop souvent assimilée à une perte de temps. Il est donc tentant de profiter de cette "inoccupation" pour organiser sa journée avec sa secrétaire, répondre aux demandes de ses clients, de ses collaborateurs... Face aux risques encourus par les usagers de la route lors de la conduite en téléphonant, les utilisateurs doivent apprendre à maîtriser cet équipement : connaître ses dangers et les solutions pour y remédier.