De l’école au travail, à vos vidéos !

jeudi 13 décembre 2012

L’INRS organise le concours "Santé et sécurité au travail : De l’école au travail, à vos vidéos", destiné aux élèves des lycées professionnels et aux apprentis des CFA.

L’objectif de ce concours est de sensibiliser les jeunes aux risques auxquels ils sont exposés lors de leurs premiers pas dans le monde professionnel. La date limite de dépôt des projets est fixée au vendredi 19 avril et la remise des prix aura lieu le vendredi 31 mai 2013.

Les moins de 25 ans représentent 11 % des salariés et 25 % des accidents du travail. Face à ce constat, l’INRS a fait des jeunes l’une de ses cibles prioritaires et multiplie les actions pour les sensibiliser à la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles. Dans cette optique, l’Institut à lancé le 3 septembre 2012 le concours "Santé et sécurité au travail, de l’école au travail, à vos vidéos".

Gratuit et ouvert à tout groupe d’élèves ou d’apprentis qui préparent un diplôme de l’enseignement professionnel en France et placé sous la responsabilité d’un responsable pédagogique, ce concours a pour objet la réalisation d’une vidéo collective sur le thème "Au travail, qu’est ce que je risque ?", d’une durée de 30 secondes à 2 minutes 30 maximum, en couleur ou en noir et blanc.

Les inscriptions et la consultation du règlement se font via une page dédiée du site Dailymotion, qui hébergera également les vidéos qui devront être postées le 19 avril 2013 au plus tard.

Le jury, composé de professionnels de la prévention, de l’éducation, et d’un journaliste récompensera trois équipes. Les gagnants seront informés début mai 2013 et invités à la cérémonie de remise des prix du 31 mai qui se tiendra dans les locaux de l’INRS à Paris.

En résumé :
Objet : réalisation d'un film.
Thème du film : "Au travail, qu'est-ce que je risque ?".
Durée : 30 secondes à 2 minutes 30.
Inscription en ligne sur Dailymotion.
Dépôt des vidéos au plus tard : vendredi 19 avril 2013.
Remise des prix : vendredi 31 mai 2013.

A lire :
Le communiqué de presse de l'INRS.


Commentaires (0)