Coronavirus, la CARSAT vous informe

vendredi 28 février 2020

Depuis le mois de janvier, le Coronavirus sévit principalement en Chine et s’est répandu dans d’autres pays du monde. Dans le cadre de la prévention du risque biologique sur le lieu de travail, rappel des consignes et recommandations élémentaires à adopter.

  • Coronavirus

Rappel des consignes gouvernementales

Le gouvernement vient de préciser les consignes à donner aux personnes revenant des régions où circule activement le virus (Chine continentale, Hong Kong, Macao, Corée du Sud, Iran, régions de Lombardie et de Vénétie en Italie).

  • Il est recommandé aux personnes qui reviennent de ces endroits d'éviter toute sortie non indispensable (grands rassemblements, restaurants, cinéma...).
  • Les enfants de retour de ces régions ne doivent pas être envoyés à la crèche, à l'école, au collège ou au lycée.
  • Toutes les personnes de retour de ces endroits doivent prendre leur température 2 fois par jour et surveiller l'apparition de symptômes d'infection respiratoire (toux, difficultés à respirer...). Il leur est demandé de porter un masque chirurgical lorsqu'elles sont en face d'une autre personne et lorsqu'elles doivent sortir.
  • En cas de signes d'infection respiratoire dans les 14 jours suivant le retour, ces personnes doivent contacter le 15 (Samu) et ne surtout pas se rendre chez leur médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination. Elles doivent aussi éviter tout contact avec leur entourage et porter un masque.
  • Enfin, il est conseillé aux personnes de retour des endroits concernés de se laver les mains régulièrement, d'éviter tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées...), et de ne pas se rendre dans des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d'hébergement pour personnes âgées...).

En fonction de l’évolution de l’épidémie, l’employeur devra se tenir informé des éventuelles consignes qui seraient données par les autorités sanitaires.

Il est fortement recommandé aux salariés ayant voyagé récemment dans ces régions et à ceux ayant dans leur entourage proche une personne qui aurait voyagé dans ces mêmes régions d’en informer leur employeur. Des mesures particulières d’organisation du travail pourront le cas échéant être envisagées.

Prévention du risque biologique en entreprise

La CARSAT et l’INRS rappellent les gestes élémentaires de prévention du risque biologique sur le lieu de travail.

Hors milieux de soins

D’après les informations disponibles à ce jour, le nouveau coronavirus SARS-CoV-2 peut se transmettre d’homme à homme par voie respiratoire dans le cadre d’un contact étroit.

Le virus peut survivre quelques heures (sur des surfaces inertes et sèches) voire quelques jours dans l’environnement. Toutefois, pour les autres coronavirus connus, aucune infection à la suite d’un contact avec un objet contaminé n’a été rapportée.

En milieu de travail comme en population générale :

  • Le risque est limité, puisque seul un contact étroit avec des personnes présentant des symptômes pourrait contaminer.
  • Comme pour toute maladie infectieuse, il est essentiel de respecter les mesures habituelles d’hygiène, notamment de se laver fréquemment les mains avec du savon ou les désinfecter avec une solution hydro-alcoolique. Il est également recommandé de veiller à l’hygiène des locaux de travail (nettoyage de surfaces...).
  • Éviter de toucher son visage avec les mains.
  • Utiliser des mouchoirs jetables et tousser dans son coude.
  • Aucune transmission via des objets (bagages, colis, etc.) n’a été rapportée à ce jour. Les recommandations usuelles de manipulation doivent être respectées.
  • Le port du masque n’est pas nécessaire. Pour rappel, le port du masque chirurgical n’est recommandé que pour les personnes malades en cas de symptômes d’infection respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoires). Les personnels soignants prenant en charge les malades disposent d’équipements de protection spécifiques.

En milieux de soins

La procédure de signalement des cas, une définition de cas et une conduite à tenir face à un patient suspect sont disponibles sur le site de Santé publique France.

Les mesures d’isolement doivent être mises en place, dès qu’un cas est classé possible : précautions complémentaires "Air" associées aux précautions complémentaires "contact" en complément des précautions standard (cf. avis de la SF2H du 28 janvier 2020).

Pour toute question sur le sujet, le ministère des Solidarités et de la Santé a activé depuis le 1er février une plateforme téléphonique d’information dédiée, accessible au :
0800 130 000 (appel gratuit depuis un poste fixe en France, 7 jours sur 7, de 9h00 à 19h00).


Commentaires (0)