Apprentis et lycéens aquitains : ça tourne !

A l’occasion du concours  « De l’école au travail » 2018, apprentis et lycéens sont invités à réaliser une vidéo ayant pour thème la prévention des risques professionnels. En jeu : une remise des prix à l’Institut National de Recherche et de Sécurité, des récompenses par équipe et des lots individuels… Action !

« De l’école au travail ». A l’occasion de cette 6e édition du concours national, les apprentis et lycéens sont invités à coiffer la casquette de réalisateur afin de produire une vidéo sur le thème de la prévention des risques professionnels. La consigne : aller au-delà du seul usage des équipements de protection individuelle. Le format est libre : clip, documentaire, sketch, court-métrage… Tant qu’elle n’excède pas 2 minutes et 15 sec. En jeu : une remise des prix à l’Institut National de Recherche et de Sécurité, des récompenses par équipe et des lots individuels. Les participants ont jusqu’au jeudi 5 avril 2018 pour envoyer leur production vidéo.

Renseignements et inscription

Site du concours : http://www.esst-inrs.fr/concoursvideo2018/
Facebook : @delecoleautravail
Youtube : INRSFrance

Ce concours, gratuit, est ouvert à tout groupe d’élèves et d’apprentis qui préparent un diplôme professionnel de l’Education nationale et de l’Enseignement agricole, dans un établissement d’enseignement secondaire en France métropolitaine, Guadeloupe, Martinique, Réunion et Guyane. 

Organisé par l’INRS en partenariat avec la CCMSA, les vidéo seront examinées par un jury impitoyable composé de représentants de l’Education nationale et de l’enseignement agricole, de Caisses d’assurance retraite et de la santé au travail, de l’INRS et d’experts.

Des établissements aquitains récompensés

Lors de la précédente édition, le CFA du BTP de Gironde remportait le coup de cœur du jury grâce à son slam sur le harcèlement moral. L’année d’avant, les élèves de 2e année du CAP Carrosserie Peinture de l’académie de Bordeaux raflaient le 1er prix du concours avec un clip tout en rap « Si j’avais su » sur les dangers du métier de carrossier. Who’s next ?


Commentaires (0)