Travaux en hauteur, pas droit à l’erreur : une convention pour aider à limiter les accidents

Il y a 1 chute toutes les 5 minutes en France !
La CARSAT Aquitaine et l’OPPBTP se sont associées pour sensibiliser les chefs d’entreprise et les maitres d’ouvrage au risque de chutes de hauteur. Ce risque représente un enjeu de sécurité majeur, au regard de la vie des personnes et de la performance des entreprises.

Les chutes de hauteur restent aujourd’hui l’une des premières causes d’accidents du travail, notamment dans le BTP où elles représentent 16 % des accidents, soit près de 50 % des journées de travail perdues par incapacité temporaire. Elles sont également la première cause d’accidents graves et mortels, avec 30 % des décès. Les accidents sont majoritairement de 3 natures :

  • Chutes à travers un toit dont le matériau est fragile ;
  • chute dans le vide sur les extérieurs ;
  • chute dans un trou/trémie fenêtre, ou dans un escalier.

Pour en savoir plus, consulter la plaquette "3 RESOLUTIONS pour préserver la vie et la santé des salariés sur les chantiers"

Le 19 novembre 2014, la CARSAT Aquitaine et l’OPPBTP ont donc signé une convention régionale de partenariat d’une durée de 4 ans, pour la prévention du risque de chute de hauteur dans le secteur du BTP.
L’objectif de cette convention est de coordonner des actions respectives de leurs réseaux, afin d’en améliorer les impacts. Elle a pour but de viser les entreprises les plus exposées de part leurs activités, que sont les secteurs de la couverture, de la charpente de la construction métallique et de la maçonnerie. Elle vise aussi plus largement les autres acteurs de la construction, que sont les maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre, les coordonnateurs Sécurité et Protection de la Santé.

Concrètement, la CARSAT Aquitaine et l’OPPBTP agiront auprès de ces cibles avec les moyens suivants :

  • Le conseil réalisé en entreprises ou sur les chantiers, pour un diagnostic favorisant l’amélioration de l’organisation des interventions.
  • La formation en mettant des supports de formation à la disposition des entreprises.
  • L’information et la documentation pour accompagner les entreprises, les maîtres d’ouvrages et maîtres d’œuvre, les coordonnateurs Sécurité et Protection de la Santé aux bonnes pratiques.

Les incitations financières pour que les entreprises puissent s’équiper de matériels sécurisés (échafaudages, équipement de protection des trémies...), ou pour l’amélioration des conditions de travail.


Commentaires (0)