La souffrance au travail, les risques psychosociaux en entreprise - prev321

Guide pratique Salariés et représentants du personnel

L’accord national interprofessionnel du 02 juillet 2008 sur le stress au travail, doublé d’un accord du 26 mars 2010 sur la prévention du harcèlement et des violences au travail, a permis aux partenaires sociaux de prendre en compte la problématique des risques psychosociaux au travail.

Le contenu de ces accords a pris une forme obligatoire par arrêtés d’extension du ministre du travail, qui les rendent applicables dans toutes les entreprises des secteurs d’activités qu’ils recouvrent. Par ailleurs, le collège d’experts du comité d’orientation des conditions de travail (COCT) a précisé les six familles de facteurs de risques professionnels susceptibles de favoriser l’émergence de risques psychosociaux, et sur lesquels il est possible d’intervenir et d’agir. En effet, qu’il s’agisse de travailler en prévention sur le domaine de l’intensité du travail, du temps de travail, des exigences émotionnelles, de l’autonomie des travailleurs, de la qualité des rapports sociaux au travail, comme sur les conflits de valeurs données au travail ou à la perception de l’insécurité de la situation de travail, des facteurs et critères objectivables existent et permettent non seulement d’appuyer un diagnostic pertinent des situations de travail, mais également d’y asseoir des actions effectives.

Cette plaquette a pour objectif d’aider les salariés à identifier les interlocuteurs vers qui ils peuvent se tourner, et les représentants du personnel à mieux connaître leurs droits et possibilités d’agir pour contribuer à prévenir ces risques dans l’entreprise et pour aider les salariés qu’ils représentent